>NEWS ALERT: យោងតាមការបង្ហាញរបស់ Google ផ្សព្វផ្សាយនៅថ្ងៃសុក្រទី១ខែមីនា២០១៣នេះ ផ្ទៃដីប្រទេសកម្ពុជាបច្ចុប្បន្ននៅមានទំហំតែ ១៨១ពាន់ គីឡូម៉ែត្រការ៉េ តែប៉ុណ្ណោះ ដែលពីមុនមានទំហំ ១៨១ពាន់០៣៥គីឡូម៉ែត្រការ៉េ ។ចំណែកប្រទេសវៀតណាមវិញ Google បង្ហាញ ថាបច្ចុប្បន្នមានផ្ទៃរហូតដល់ ៣៣១ពាន់​៧០០​គីឡូ ម៉ែត្រ​ការ៉េ ដែលពីមុនមានតែ ៣៣១ពាន់២១០ គីឡូម៉ែត្រការ៉េប៉ុណ្ណោះ ពោលគឺបានកើនឡើងជិត​៥រយគីឡូម៉ែត្រការ៉េ។>The Khmer Government has issued a new circular ( by the Ministry of Posts and Telecommunications on Nov.12.2012) ordering the closure of all Internet cafes within 500 meter radius of schools…>Cambodia signed Asean Human Rights Declaration on Nov.18. 2012. This Asean Declaration could “weaken and erode” the UN Universal Declaration of Human Rights >

dimanche 22 février 2015

Le peuple khmer doit tirer des leçons de l'histoire de son pays!


Chers Compatriotes

Pour pouvoir tirer des leçons de l'histoire khmère, je vous prie  de  suivre mon analyse ci-après:
Le Cambodge a connu de Grandes  catastrophes de pertes de territoires depuis  déjà presque un siècle, à cause du Vietnam. Bien que nous ayons toujours des voisins  annexionnistes territoriaux,  mais,  si nous avions eu des dirigeants patriotes  nationalistes et compétents en étroite collaboration avec leur peuple vaillant  et nationaliste, nous n'aurions pas connu de telles catastrophes de pertes de territoires jusqu'à  aujourd'hui !

Le 4 juin 1949, la première  monarchie de Sihanouk s'est résignée  à  laisser au  Vietnam de Bao Dai,  le contrôle  de la Cochinchine sous la colonisation française,  sans aucune protestation  ferme et vigoureuse!.
Son royaume accédé à l'indépendance  en 1953, et après la conférence de Genève en 1954 demandant aux troupes des Vietminh de quitter le Cambodge, Sihanouk s'est enlisé dans l'aide clandestine  à  Hanoi, le crocodile ingrat, qualifia-t-il plus tard,  pour combattre le Vietnam du Sud. Le communiste vietnamien Ho Chi Minh continua  sa manipulation des khmers rouges Pol Pot de l'époque et ensuite des khmers rouges Heng Sam Rin, Chea Sim,  Hun Sen… réussissant  à les utiliser comme  fantoches et prétextes pour chasser Pol Pot, pour en fait, perpétuer  sa politique d'annexion et d'avalement territoriale. Bref, des dirigeants khmers de toute tendance étaient naïfs, ne pensant qu'à leurs propres  pouvoirs!
Le traité de 1979 fut enfin signé par Pham Van Dong et Heng Sam Rin. Il porta le nom de Traité de Paix, d'Amitié et  de Coopération. Ce fut  un traité cadre pour avaler légalement cet état et vietnamiser continuellement des territoires cambodgiens.  Le  traité de 1982  délimite  des eaux historiques entre les deux  pays. Celui de 1983 a permis aux colons vietnamiens de s'installer au Cambodge. Le traité de 1985  a permis au Maître et son esclave de retracer  de nouvelles frontières. Ces traites successifs de 1982, 1983,1985 étaient signés à l'époque par Nguyen Co Thach et Hun Sen, tous deux ministres des Affaires étrangères des deux pays. Ce qui provoqua la désapprobation de la communauté internationale aboutissant à  l'Accord de Paix de Paris du 23 Octobre 1991 stipulant que les deux parties khméro-vietnamiennes devront annuler ces traités bilatéraux injustes.
21 ans après le 23 Octobre 1991, Hanoi et ses fantoches Hun Sen, Chea Sim, Heng Samrin…  n'en ont pas pris aucun  compte pour respecter cet Accord. L'article 1  demande  l'annulation de tous les traités. L'article 2  stipule que le Vietnam   doit  cesser l'agression du Cambodge. En vertu de l'article 3, l'autorité khmère devra respecter les droits de l'Homme. Des articles 4 et 5 demandent au  Cambodge de  soumettre toute violation territoriale et  autres problèmes mentionnés dans l'Accord de Paris,  aux 19 signataires ou  à l'ONU, pour un règlement global pacifique.
Hélas, 34 ans  après l'invasion vietnamienne du 7 janvier 1979, tout est resté pareil    comme avant,  comme si le Cambodge demeure encore communiste sous le contrôle du colonialisme vietnamien en tant que Maître des khmers rouges Vietminh  Heng Sam Rin, Chea Sim, Hun Sen….
Bref, le Cambodge n'est pas encore  un état de droit. C'est un état antidémocratique, dirigé par le dictateur Hun Sen et ses acolytes  Chea Sim, Heng Samrin…
Que faire pour avoir  l'Indépendance, et jouir des droits, de la liberté et de la démocratie?
  1. Le peuple khmer doit d' abord revendiquer  l'Indépendance des mains du Vietnam.
  2. Ensuite renverser la dictature de Hun Sen.
  3. Et enfin  pratiquer  la démocratie.
Le peuple khmer ne doit pas reconnaître, sous aucun prétexte, la colonisation de fait vietnamienne en allant voter aux élections législatives  organisées par le régime fantoche Heng Samrin, Chea Sim, Hun Sen … Sinon, la communauté internationale pensera à tort  que le Cambodge - encore sous le joug  vietnamien-, est d'ores et déjà un  état de droit!
            Actuellement, cette seconde  monarchie est inutile. C'est une monarchie-tampon  du  régime fantoche du Vietnam. Quant aux partis d'opposition et satellites, ils sont également des partis  tampons ou partis faire-valoir de ce régime traître. Et ce, depuis déjà plus de 21 ans!
            Deux problèmes sont prioritaires: la revendication de l'indépendance et  la liberté. La clef de ces deux priorités demeure dans la main du peuple khmer. Bref, pour revendiquer l'indépendance du joug  du Vietnam, il faut nécessairement  libérer le Cambodge de la main des dictateurs fantoches à savoir du roi, des sénateurs, des dirigeants des diverses institutions traîtres et corrompus.
Bref, pour ne plus donner de pouvoir aux dirigeants fantoches et flagorneurs, le peuple khmer ne devra pas aller voter le 28 juillet 2013. Il devra plutôt  les chasser du pouvoir avant cette date, par la désobéissance civile généralisée  par le blocage ou le non-respect du  fonctionnement de ces institutions traitresses. Il devra dénoncer et chasser des dirigeants traitres et corrompus de toutes ces institutions.
La source de tout pouvoir, c'est le peuple lui-même. S'il  s'abstient de donner de pouvoir à ces  dictateurs fantoches, ces derniers ne pourront plus se vanter de leur  droit légitime pour  le  gouverner!
Le peuple khmer dispose de très peu de temps pour à la fois chasser le Vietnam, renverser la dictature et les traitres fantoches,  pour arracher  enfin l'Indépendance, la liberté et la démocratie.
La clef de la victoire reste bien dans les mains du peuple. Il ne doit plus se laisser exploiter et tromper par ses dirigeants. La communauté internationale soutiendra  sa lutte pour ses droits et liberté. Elle ne sera jamais du côté  d'un pays agresseur ou avec des traîtres, des flagorneurs privilégiant leurs propres intérêts  aux dépens du peuple.
Chers Compatriotes,
La Révolution du Lotus souhaite au peuple khmer la compréhension rapide et exhaustive de  l'histoire de son pays pour pouvoir en tirer des leçons,  puis  agir et obtenir  des victoires aussi rapides que possibles.

OU CHAL
Membre Fondateur
(Révolution khmère du Lotus)
DEA de Philosophie- Sorbonne  Paris
DESS Informatique Documentaire- Lyon III & ENSSIB


Enregistrer un commentaire